CBD ET THÉRAPEUTIQUE

CBD ET THÉRAPEUTIQUE

Vous avez l’avez lu, entendu, le CBD ou cannabis thérapeutique est rempli de vertus. Pour l’heure, il n’est pas possible en France de parler de cannabis médical, ni même cannabis thérapeutique pour les produits en contenant. L’ANSM a récemment autorisé des expérimentations du cannabis thérapeutique pour des patients en “impasse thérapeutique”. C’est à dire sur les patients dont les traitements ne sont plus effectifs ou insuffisants.

Treize spécialistes forment le CSST (le comité scientifique spécialisé temporaire) et dirigeront les travaux de recherche. Le comité est présidé par le psychiatre et pharmacologue Nicolas Authier.

Il y a notamment des cas d’épilepsie, de douleurs neuropathiques, d’effets secondaires des chimiothérapies ou encore pour les soins palliatifs et les contractions musculaires incontrôlées de la sclérose en plaques ou d’autres pathologies du système nerveux central.

Les doses seront prescrites sous formes d’huiles, cachet ou solutions buvables. On ne demandera donc pas aux patients de fumer un pti joint! 

La France présente un certain retard dans ce domaine car plusieurs pays ont déjà autorisé le cannabis thérapeutique à différents niveaux. En Europe, l’Allemagne, la Belgique (bien que les prescriptions sont encore très difficilement données), Danemark, Grèce la Suisse, Portugal et la Finlande ont déjà franchit le pas. 

Aux Pays-Bas, autorisé depuis mars 2003 lorsqu’il n’y a pas d’autres alternatives de traitement, les patients peuvent se procurer du cannabis thérapeutique en pharmacie, uniquement sur ordonnance. 

Dans le reste du monde

Israël autorise depuis 2006 le cannabis thérapeutique, qui peut être prescrit pour des doses contrôlées aux patients atteints de cancer, d’épilepsie, de stress post-traumatique ou de maladies dégénératives.

Aux États-Unis, 33 États autorisent désormais le cannabis médical.

En Amérique du Sud, il est autorisé au Chili et en Colombie depuis 2015, en Argentine, au Mexique et au Pérou depuis 2017. l’Uruguay est allé plus loin en décembre 2013 en autorisant la production, la distribution et la consommation du cannabis récréatif.

En Asie alors que dans ce pays on peut faire de la prison en vapotant en place publique, La Thaïlande est devenue fin 2018 le premier pays d’Asie du Sud-Est à légaliser la culture de cannabis à des fins médicales, de recherche et d’activités industrielles. Attention, tout se fait sous le contrôle rigoureux du gouvernement, Seules les agences officielles agréées sont autorisées à cultiver du chanvre.

« En France, les seuls produits contenant des tétrahydrocannabinols et du CBD pouvant revendiquer des allégations thérapeutiques sont les médicaments autorisés par l’ANSM ou la Commission européenne sur la base d’un dossier évalué selon des critères scientifiques de qualité, sécurité et efficacité. » (drogues.gouv.fr)

Laisser un commentaire